Livres

La caste des ténèbres – Ludovic Lancien

Lucas s’était exilé en Bretagne, loin du tumulte de la capitale et des souvenirs douloureux. Le voilà de retour, rappelé pour venir renforcer l’équipe du « 36 » affectée à une bien étrange affaire.
Comme pour s’assurer qu’il sera vite remis dans le bain et à peine sorti de la gare, il est le témoin du suicide d’une femme se jetant sous les roues d’un autobus.
Pas le temps de s’émouvoir, c’est un cadavre découvert mutilé dans une HLM de la banlieue qui intéresse la brigade. Et encore plus lorsque ce cadavre est doté de canines proéminentes qui laissent penser à un amateur d’hémoglobine.

S’ensuit une enquête sans répit, dans laquelle les éléments se croisent et se décroisent, se mêlent et se démêlent. Une enquête de celles qui ne laissent pas souffler, baladent, font douter et emmènent loin.
Ici, Ludovic Lancien nous plonge dans les tréfonds de l’âme humaine et de ses déviances. Il le fait de manière habile, maîtrisant la technique et les mécanismes de l’intrigue combinés à une écriture simple et fluide. Le sujet, complexe, est fouillé et documenté et l’on devine l’important travail de recherche qu’il a dû nécessiter. Tous les ingrédients étaient presque réunis.


« La caste des ténèbres » a été une lecture compliquée. Un contexte si violent, cru, sordide et malsain nécessite des personnalités fortes et marquées. Ici, malheureusement, les enquêteurs font office de figurants : lisses, ternes et presque transparents. Un peu d’émotion, de sensibilité aurait sans aucun doute aidé à digérer cette histoire glauque au possible. Personne donc pour porter ce récit et happer le lecteur qui ne peut s’accrocher qu’à la couverture du livre et attendre que le déclic se produise.
Pour ma part, ce fut long et j’ai failli abandonner à plusieurs reprises.
Les quinze dernières pages m’ont redonné de l’entrain mais l’auteur m’avait déjà perdue.
Un avis contrasté et un peu sévère qui ne m’empêchera pas néanmoins de regarder de très près les autres ouvrages de Ludovic Lancien.


Merci à Hugo Thriller et Babelio pour cette découverte et leur confiance.

9 réflexions au sujet de “La caste des ténèbres – Ludovic Lancien”

    1. Ce fut une lecture compliquée mais je n’irai pas jusqu’à dire que ce fut une souffrance.
      La vraie souffrance a été « Les frères Karamazov ». 8 mois pour le lire et le jour où j’ai tourné la dernière page, j’ai juré de ne plus me forcer.
      Ici, le récit, l’intrigue sont bons mais il manque des personnages qui s’imposent et auxquels on peut s’attacher.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s